Monde sous-marin fabuleux à Bonaire

L’heure est venu de dire au revoir aux îles caraïbes au vent et on est partis pour les îles ABC: Aruba, Bonaire et Curaçao. Ils appartiennent aux Antilles néerlandaises et sont situés à seulement 30 miles au nord du Venezuela. Après trois jours de navigation on est arrivé Bonaire, une destination de premier choix pour la plongée. Les récifs coralliens sont protégés et le mouillage est interdit, mais il y a une douzaine de bouées. Malheureusement ils étaient tous prise quand on arrivait, donc on a dû aller à la marina. Bien sûr il n’y avait pas de capitaine de port le dimanche, mais nous avons été reçus par quelqu’un d’autre: quelques gros iguanes se sont reposés sur le ponton. Ils ont gardé notre Bajka quand on allait à la petite ville pour la douane.
Bonaire Leguan

Le lendemain on a visité l’île avec une petite voiture de location. Dans les lacs peu profonds il y a beaucoup de flamants roses. Les enfants nous ont demandé: “Pourquoi les flamants sont-ils roses?”. Apparemment il vient des algues et des crabes spéciaux, qui contiennent des caroténoïdes. Sinon, les flamants seraient blancs.
Bonaire Flamignos

Il y a aussi des ânes sauvages ici, mais ils sont très timides. Parfois on peut prendre une photo et ensuite ils continuent sur leur propre chemin.
Bonaire Esel

Sur le côté au vent de l’île, protégé par un récif de corail, on trouve un spot de surf paradisiaque. L’eau chaude à 30 degrés est bleu turquoise, le vent souffle à 20 noeuds et il n’y a pas de vagues.
Bonaire

Avec les garçons on joué “attrape-moi” sur cette plage blanche. Quand ils étaient fatigués on a continué notre chemin vers les salines, où le sel est extrait par évaporation. Le sel est empilé avec des bandes transporteuses aux montagnes qu’on peut voir de loin. Certains d’entre eux sont roses.
Bonaire Salzbergen

Notre prochaine étape vers le Panama est connue pour les conditions difficiles et donc on attendait à Bonaire et Curaçao. Seulement après 3 semaines il y avait une fenêtre météo, où du vent en dessous de 20 noeuds été prévu. Nos amis néo-zélandais, qui était partis plus tôt, nous ont dit plus tard qu’ils avaient des rafales jusqu’à 50kn et d’énormes vagues déferlantes …

On a donc eu assez de temps pour faire de la plongée dans différents endroits. La plus belle était sur la petite île inhabitée dans la baie de Bonaire. Malgré le vent fort on a décidé spontanément d’y aller avec notre petit annexe. Là bas il y a tellement de différents types de poissons comme par exemple: Trumpetfish, poisson-perroquet, sergent-major, et beaucoup d’autres. Le mieux c’est de regarder notre vidéo.

Pendant ce temps là Ilian a fait sa première plongée. Il aime de s’accrocher à la surface de l’eau avec ses brassards et d’observer le poisson.
Bonaire snorklen

Categories: Blog

Tagged as: